Maux-selle

Publié le par Stella

.
Mettre des mots sur des maux. Se forcer à entendre ceux qui mettent des maux sur les mots, langage de bois alors que la parole est d'or. Mais n'est pas or tout ce qui brille... Ravaler les mots d’oiseaux, par habitude. Ca n’est pas synonyme de résignation, juste d’amertume. Ca rouille. Châsse d’inox autour de leurs existences, contre fragile strate de ferraille.
 .
Rien n’est plus incurable que les maux dont, en quelques mots brefs, on a décidé qu’ils l’étaient. Tout au plus on leur concède un ravaudage, pansement de lettres, enchaînement de phrases issues d’un système de pensée captieux.
 .
Marchands de mots d'espérance. Les mots mentent. A tour de bras, on vend du vent.
.
 

Publié dans Divagations ordinaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Tu viens d'être taguée pour un petit jeu-questionnaire.

Viens voir mon article pour connaitre les régles.

http://le-petit-monde-de-gren.over-blog.com/article-16540342.html
Répondre
S
oki ! je l'ai programmé pour samedi ;-)
O
Si seulement les mots pouvaient réellement agir sur tous nos maux... actuellement je suis en plaine crise de sarkosite!!!! J'en peux vraiment plus de le voir partout à toutes les sauces!!!! Même les Voici télévisés (50Minutes inside, Fan de...)... C'est insupportable!!!! Depuis je boycote presque tout à la télé sauf les séries, dessins-animés.. tout il n'est pas envisageable de le voir...
Répondre
S
moi je regarde que le grand journal de canal + et ils en parlent un peu forcément mais c'est très sarcastique donc ça me va ! Berlusconi fait son come-back en plus, du coup j'ose même plus zapper sur l'italie, ils se sont donné le mot on dirait !!!! :-(
P
Coucou Stella

Je trouve pourtant que mettre des mots sur les maux permet vraiment d'adoucir ces derniers
bisous
Répondre
S
les mots adoucissent parce qu'ils permettent de s'exprimer, mais ça dépend de qui les prononce ; là pour les mots d'espoir de certains chattemite, je crains que ça ne génère que plus de maux ...
bises
(ps : j'aime bien ton nouveau blog ! )
 
T
Je pense que c'est dans l'ordre des choses, un malheur est souvant remplacé par un bonheur. On verra bien mais je suis assez confiant pour l'avenir peut etre il n'y aura plus d'usine mais il y aura autre chose... Aprés c'est quand même malheureux de voir que le travail s'en vas que ces gens croyaient faire leur vie dans cet endroit.
Répondre
S
Autre chose, quelque chose de différent, je suis d'accord avec toi, mais le procédé est tout de même hallucinant ! On use de maux comme on use de mots, pour détruire. C'est pas spécifique à la Lorraine, mais tout de même des fois on peut se demander si l'histoire n'est pas un éternel recommencement ...
O
Tout comme Gren, nous ne sommes pas ce genre de mouton qui allons croire ce co***rd de chattemite!!!! Nous avons malheureusement bien conscience que tout est perdu d'avance...
Répondre
S
Tant qu'il y aura de l'espoir ... Mais bon, au rythme où l'espoir est mis en mots et vendu... On verra bien !