Bilan CAPES blanc (part 1)

Publié le par Stella

Attention, cet article est tout personnel ; non pas que les autres ne le sont pas, mais celui-ci s'adresse surtout à moi, mais ça ne t'empêche pas de lire, lecteur :-)

.

.

A. Composition française

Citation de George Sand, pour qui le roman n'est pas la vie. Temps passé : 5h30 sur les 6. Perso j'étais ni pour ni contre la citation, que j'ai présentée comme étant trop tranchée. Je maîtrisais le sujet, à la première lecture j'avais déjà une multitude d'exemples et un plan tout tracé, par contre quelques citations m'échappaient. Concernant le style, j'ai tenté de me freiner, puisqu'on m'a reproché finalement de privilégier le contenu et l'écriture au détriment de la forme, j'ai fait un truc formel. Mouton quoi. Je me suis fait violence, mais grave ! Mais il faut respecter les règles à la lettre, point. Donc je m'en suis tenue aux règles, même si j'aime pas trop les règles .... on ne se refait pas :-) C'est marrant, à chaque fois que je terminais un paragraphe et que je cherchais une phrase de transition "traditionnelle", je bloquais. Bref, j'ai fait au mieux de ce côté-là !

.

.

B. Français Moderne

Il convient de préciser que l'épreuve ne dure QUE 2h30, ce n'est pas beaucoup...Elle consiste en un texte, support pour : l'analyse de quelques mots en lexicologie (3 mots), l'étude grammaticale d'une phrase, ainsi que l'étude d'un phénomène grammatical (les démonstratifs ce coup-ci). ET une analyse stylistique du texte. Donc il faut gérer au mieux le temps. Le texte proposé était un poème en prose de Claudel, Connaissance de l'Est. Zéro connaissances sur Claudel (sur l'Est, oui ^^), généralités et trucs vus en cours mis à part... J'ai commencé par la lexico, puis enchaîné sur la phrase. Gros blanc sur les démonstratifs, pas que je savais pas ce que c'était hein, juste qu'il faut introduire le sujet et que je ne savais pas par où commencer. Zou, j'attaque la stylistique, super inspirée, je gratte, je gratte, je graaaatte. Et il ne reste plus que 5 minutes pour faire la question de grammaire ! Tant pis, j'ai juste fait le relevé. Bilan : pour une nulle en grammaire, ça va, je me suis épatée moi-même ! Après il faut voir les résultats, mais je suis assez contente, même s'il y a plein de trucs à revoir et une multitude d'imperfections de la mort qui tue, ce n'est pas le cas désespéré que j'imaginais :-) Mon côté réfractaire à la grammaire me vient du primaire, on avait un instit super sympa mais qui n'aimait pas cela et qui partait toujours du même exemple : "Le chat dort." Expliquer l'adjectif ? = Le petit chat dort. Toujours le chat, le petit chat, le chat dort en boule, le chat à sa mémère. Je rêvais d'une phrase type : le petit chat blanc et noir, après avoir lapé son lait empoisonné à la josacyne, dort pour l'éternité ; il finira transformé en croquettes pour chien. Ambiance lol ! Donc je me suis concoctée un programme "grammaire boot camp", apparemment ça a l'air de rentrer ...

.

.

C. Version (italien)

Comme par hasard, mercredi il pleuvait à seaux sur la Moselle et la cops de mon frangin m'avait prêté son dictionnaire unilingue qui pesait un chien, et pour ne pas exploser mon sac je l'ai "emballé" dans un grand sachet et porté à la main, et j'ai raté le bus du coup j'ai pris celui d'après mais il est réservé aux lycéens, le chauffeur m'a fait une fleur *zentiiiiiiii monsieur!* Bref. Texte de Tabucchi, L'Angelo Nero. J'adore cet auteur, j'ai lu nombre de ses oeuvres, mais pas celle-là. Apparemment c'est un recueil de nouvelles. J'ai adoré !!! Bon ok c'est Tabucchi ^^, mais le sujet était super:  Petit résumé d'après ce que j'en ai compris et deviné : c'est l'histoire d'une femme dont on ne sait pas trop si elle est en couple avec Edoardo, mais en tout cas lui est écrivain. Pendant deux ans, elle va se renseigner pour lui, fréquenter assidûment les bibliothèques, bref, se taper toutes les recherches pour lui faciliter la tâche (lui mâcher le travail ^^). L'extrait commence le jour où tout a basculé, elle a envie de le voir, elle va chez lui, il n'y est pas. Sur son bureau, un mot sec, impersonnel à mort : "j'ai fini le livre, je suis crevé, je vais chez mon père ; je reviens demain." Sympa l'Edoardo ! Belle façon de la prévenir, surtout que cela met fin à deux ans de son existence à elle, l'oblige à repenser son quotidien. Et puis elle estime que c'est SON livre, il contient sa jeunesse, une partie de sa vie, presque 700 jours qu'elle lui a dédiés avec abnégation, SES descriptions, SES moments de vie. Alors elle chope le tapuscrit, elle se casse dans le nord et le publie sous son nom à elle. Chapeau moi je dis, brava ! J'ai commencé à 8h, fini à 9h50 (sur 4h).

.

.

D. Ancien Français

... pas d'épreuve, le prof avait donné un devoir juste avant les vacances, que peu de monde a fait, il en donnera un autre début février. Je n'ai pas fait le premier, je me sens pas prête du tout, d'ailleurs c'est du par coeur, hors de question que je me casse le crâne à tenter de comprendre l'incompréhensible, certaines choses sont compréhensibles à partir du latin mais il faut le maîtriser et encore ; je bosserai à fond avant histoire que ça rentre et que ça y reste. Le prof est sympa, intelligent, un as dans son domaine, tout ce que tu veux, mais il ne sait pas transmettre le truc. Lui, Il Sait, nous on sait pas, et il n'arrive pas à s'abaisser à notre niveau. Je ne dis pas qu'il ne veut pas, juste qu'il n'arrive pas. C'est une matière chiante, dure, la plupart rechignent, se demandent pourquoi on continue à nous l'imposer au lieu de faire plus d'épreuves centrées sur le français, la littérature, la pédagogie tiens (on n'en fait pas !!!!!!! formation sur le terrain une fois le concours obtenu, l'année de stage) enfin bref, c'est comme ça point. Mais il ne vulgarise pas son cours, emploie des mots savants de linguiste au lieu d'appeller un chat un chat (au secours, les chats me poursuivent lol), et en plus il a rabaissé un max les pauvres qui ont fait l'effort de faire le devoir ("faudrait vous mettre à bosser", "c'était pas la peine d'essayer" = motivant...). J'ai lâché l'affaire parce que moins je comprends plus je m'énerve, moins je comprends, surtout quand après avoir sué sang et eau sur les subtilités du conditionnel passé et son rapport blablabla (aucune désinence écrite au tableau hein, et pas de pause) il s'arrête et te sors : "bon, je vois que la plupart ont décroché * rire* ; c'est normal *rire* ; bon, on va faire un truc plus simple, le subjonctif plus que parfait *écroulé de rire*" et là tu te dis que c'est dommage que certains croient au mythe de la science infuse et qu'ils ont oublié qu'un jour à un moment de leur vie ils ne savaient pas, et qu'il a bien fallu qu'on leur apprenne, que c'était des spécialistes peut-être aussi mais qui se sont mis à leur portée qui pourtant leur ont appris,  et là ça te vrille le crâne et tu prends tes affaires et tu te casses...Bref, je bosse chez moi, j'ai acheté une tonne de bouquins, je ne prétends pas que ce soit la panacée et je sais que j'ai plus de chances de me vautrer mais au moins je comprends ce que j'écris et ce que j'apprends ;-D

.

Voilà, c'était l'article-bilan (qui a dit "tout chiant" ?! :-p) du jour, ....suite quand j'aurai les résultats !

Nouveau coup dur porté à la Vallée de l'Orne avec la suppression d'emplois à l'usine Mittal-Gandrange......Demain, s'il cesse de pleuvoir cinq minutes bordel je sature ! , je sors vous faire des photos pour illustrer l'article.

Big bisous  à vous !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mylenesmistery 01/02/2008 19:18

J'adore ta manière d'écrire, c'est excellent!

Stella 01/02/2008 21:01

merzi mister M'sM !

Opti-mix-tic54 22/01/2008 13:44

J'aimerai bien, mais pas là de 14h à 15h...
Ce n'est que partie remise!!!!
Tu as cours comment la semaine que je m'arrange la prochaine fois!!!!!
;)

Stella 23/01/2008 22:47

nan, je suis pas là, t'avais qu'à être là ! je plaisante. Pas de boulot la semaine prochaine, et pour ce qui est des cours vu que c'est aléatoire (certains profs ont fini, nous reprennent après les écrits, d'autres de temps en temps, c'est le bordel, d'autres avaient fini et reviennent, j'ai perdu le fil ^^ ) je te dirais par mail, je "questionne" demain ;-)

Opti-mix-tic54 19/01/2008 15:22

Sympa la citation!!!! Il y a de quoi dire ou plutôt pour toi écrire sur un tel sujet!!!!

p.s.: es-tu sur Metz lundi après-midi? J'y serai pour faire quelques achats pas forcément en solde...

Stella 20/01/2008 14:38

non, je donne deux heures de cours de philo lundi soir donc impossible ; par contre, tu veux pas plutôt venir mardi aprèm, diiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ? j'ai cours de 10h à 12h et basta ! steupléééééééé !

Stella 19/01/2008 14:49

Alors, spécial pour Opti : George Sand, Histoire de ma vie, II° partie, Pléiade coll. Oeuvres autobiographiques, p. 622 :

"Un portrait de roman, pour valoir quelque chose, est toujours une figure de fantaisie. L'homme est si peu logique, si rempli de contrastes et de disparates dans la réalité, que la peinture d'un homme réel serait impossible et tout à fait insoutenable dans un ouvrage d'art. Le roman entier serait forcé de se plier aux exigeances de ce caractère, et ne serait plus un roman. Cela n'aurait ni exposition, ni intrigue, ni noeud, ni dénouement ; cela irait tout de travers comme la vie et n'intéresserait personne, parce que chacun veut trouver dans un roman une sorte d'idéal de la vie."

Discutable non? promis, dès que je récup ma copie je t'en colle des bouts ;-)

Opti-mix-tic54 19/01/2008 11:23

Mon père aussi c'est pas à G., et comme le tien il arrive à saturation!!!!

Stella 20/01/2008 14:35

comme ça se comprend !