L'étang

Publié le par Stella

L'air vibrait à nos oreilles. Allongés sur le dos, dans l'herbe, on a contemplé les étoiles, nommé respectivement celles que l'on connaissait, baptisé les autres. Si nommer c'est apprivoiser, nous étions maîtres d'un imposant cheptel. Non loin de nous, un groupe de jeunes a allumé un feu et à travers les rires on distinguait des notes égrenées sur une guitare.

Un léger souffle de vent agitait la surface de l'étang, masse sombre d'eau en éternelle stagnation. Mais une stagnation calculée, voulue. Artificielle

Et puis l'atmosphère lourde, orageuse. Les mouches dansent une sarabande autour de nous. Les phalènes, croyant trouver le soleil, viennent papillonner autour des photophores que tu as allumé. Je les chasse du revers de la main, plusieurs fois. Mais elles échappent à ma vigilance, petites soeurs d'Icare vouées à une existence éphémère.

Soudainement, l'obscurité se fait plus dense, un voile nous cache les étoiles. Les flammes des lumignons vacillent, avant qu'on ne les éteigne. L'orage éclate, violent. Presque autant que les mots qui couvaient entre nous, sinon moins.

Les gouttes de pluies s'écrasent sur nos visages avant que nous ayons eu le temps d'atteindre le couvert des arbres.

Et le silence dans l'habitacle est plus assourdissant que le tonnerre.

Publié dans Stella's world

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
heu... très bonne question... dès ue j'aurais retrouvé l'inspiration je pense, mais je suis les vôtres ;o)
Répondre
S
J'ai de l'inspiration à revendre en ce moment, tu proposes combien ? -)  De toute façon, au vu du nombre de "pauses" que j'ai prises, je suis mal placée pour te faire une remarque ;-D
O
c joli comme tout
Répondre
S
Merci :-) Dis, tu le fais quand ton "vrai" come-back bloguesque? ^^
F
J'ai justement passée la nuit derniére à regarder l'orage avec mon copinou, toute la nuit et la matinée aussi...c'est rare de voir un orage duré aussi longtemps dans ma région.<br /> Gros bisous !
Répondre
S
Tu es d'où ? Ici en Moselle on ne peut pas dire que c'était rare, mais des orages d'une telle intensité, accompagnés de grêle (Super Trouper a d'ailleurs un éclat sur son pare-prise !!! :-S) si. Bisous la bosseuse ;-)
L
La question du brouillon papier est importante. Je ne le fais plus, mais j'en parle sur mon blog aujourd'hui. Et toi donc ? Bises (la suite, la suite...)
Répondre
S
L'article d'Opti m'a inspirée, le tien aussi, je vous réponds via un article ce vendredi ;-) (s'il y a une suite, il faudrait que je remanie tout ça, que je vire les pronoms puisque ça ne sera plus personnel - pas assez de recul pour-, mais c'est une éventualité)
P
c'est booooo
Répondre
S
Sur le "papier", oui. En vrai, à part l'ambiance, du tout, et la fin non plus ;-)