Et un pain, un !

Publié le par Stella

            Avis de tempête sur la Lorraine ce matin (et cette nuit idem, pourvu que pas demain...) et devinez qui était dehors ? Voilà !

            Ce matin, 8h vents hyper violents, en plus les éboueurs ne sont pas encore passés et les routes sont donc devenues un parcours d'obstacles, et sachant que les obstacles ne préviennent pas quand ils vont s'envoler... Suis à plat, mais bon qu'est ce qu'on ferait pas pour ses amis hein!

            Alors rendez-vous avec Gren sous une pluie battante, le parapluie ayant décidé de démissionner juste au plus fort de l'averse. Place du marché désertée par les marchands et le chaland, on est les seules à braver l'hostilité de la bise pas hivernale mais diaboliquement humide. On se tape un fou rire bête et on en oublie d'aller à la boulangerie habituelle. 

            Vu que mon réveil électrique n'a pas sonné à cause de la coupure de courant, juste une douche, pas eu le temps de déjeuner ; et puis on ne va pas arriver les mains vides au 'p'tit-dej-QG de campagne' chez Super T quand même ! (suis forte pour trouver des prétextes aux envies de croissant pâte d'amandes hein ;-p)

            Chemin faisant, on passe devant le lycée, pile en face il y a un dépot de pain, si nos souvenirs sont bons les croissants étaient extras. Le patron n'est plus le même depuis longtemps, pas grave. On rentre, plutôt de bonne humeur. Déjà, limite un bonjour. Bon, je ne suis pas du matin non plus, on a un temps de merde, on passe. Gren commande, on paie ; le boulanger emballe les 'calorifiques' (c'est pas le mot juste mais plus joli que 'caloriques', ça réchauffe, donc je m'octroie le droit ;-p) croissants dans un sac en papier. Je vous rappelle, au cas où vous ne le sauriez pas je vous le dis, on est à pied. Je lui demande donc, gentiment, toute sourire :

Stella : vous pouvez nous les mettre dans un sachet plastique?

Boulanger, voix très hostile limite aggressive : Pourquoi ?

Stella : Ben il pleut dehors, le papier c'est pas super résistant....

Boulanger (coupe la parole) voix encore plus méchante et visage fermé  : Ah mais j'en n'ai rien à foutre moi !

            Consternation dans la boutique. Une fraction de seconde. Je regarde Gren, qui ne me regarde pas (Gren, c'est la voix de ma conscience, elle sait quand ça va péter...). Un ange passe (assez rapidement, il a eu peur de se retrouver en zone de conflit). Fin de la seconde. Alors qu'on va l'incendier ou lui faire goûter son pain, il ajoute : "bah, j'plaisanteuh."

            Non. Tu rigolais pas. Quand quelqu'un plaisante, ça se sent soit dans la voix, soit dans le regard. Tu as de la chance qu'on était euphoriques ce matin parce qu'on était à deux doigts de....Heureusement pour toi on a déjà payé. On s'en va sans gueuler (avec notre sachet) on te précise juste que tu as une étrange notion de l'humour à deux balles dès 8h du mat'.

            Fin de la matinée, Super T parti au boulot, on remonte (à pied) jusque chez Gren (pluie+ bourrasque toujours). Sa soeur nous dit que le boulanger est "suuuuper sympa". C'est nos têtes qui ne lui revenaient pas apparemment !

             Moralité : boulanger, tu as eu de la chance ; sache que tu n'es pas prêt de gagner de la clientèle avec nous....Même si tes croissants étaient extras et pas gras.

             Prochaine fois, pour te faire les pieds (mouillés les pieds !) on va à la concurrence : ils ont le monopole dans la vallée, question goût c'est amplement mérité, mais alors question accueil du client je crois bien aussi ;-p

           ps : j'sais pas si vous avez vu la pub "sncf-région Lorraine, on va lui demander la lune" = bah ouais, c'est pas nouveau, demander que les trains arrivent à l'heure, on sait que c'est aussi facile que de décrocher la lune ! ;-

Une étoile qui a sûrement chopé la bronchite (temps idéal pour les docs, le mien va enfin me voir après de long mois .... ;-D

Publié dans Divagations ordinaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
C clair on s'attend à mieux de la part d'un artisan, mais c souvent le cas, part chez moi yen a qui pense qu'à encaisser la tune et même pas le temps de dire au voir, qu'il sorte à la cliente suivante "Madame ça sera quoi ?" c vraiment trop nul des gens aussi con !!!!Putain !!!!! les valeurs se perdent, c frustrant surtout que c pas des jeunes !  
Répondre
S
C'est clair et en plus c'est les premiers à pleurnicher qu'on ne les respecte pas !
G
Jveux être de la partie pour l'expédition "réquisition des haribo"
:D
 
Répondre
S
Enrolée ! Faudra éviter les heures d'affluence tout de même, pas qu'on se retrouve à partager avec plein plein de monde ;-p
4
file moi l'adresse que j'aille demander un sachet plastique... :)
Répondre
S
Chuuuut, c'est en face du lycée de ?, loin des vaches oranges en fait. En réfléchissant, tout le monde polémique sur l'or noir ou bleu, ben nous on sait la vérité, il tenait à son sachet parce que c'est l'or bleu-rayé blanc qui est en voie de disparition, c'est pour ça qu'il faut garder son stock et déjouer les tentatives des consommateurs qui voudraient user de prétextes futiles pour récupérer le butin .... mais faut prévoir un sale coup, genre on lui braque ses haribos quand il est dans l'arrière-boutique et si il fait sa crise on lui répond qu'on en a rien à foutre qu'on rigole.....après on se partagera le butin ;-p
V
Prends soin de toi en esperant que cette boulangère soit plus amicale
Répondre
S
Ai dormi toute l'aprem devant TF1 donc mon crâne va considérablement mieux ;-p Et gros gros coup de coeur ciné ce soir, ça faisait longtemps ! (j'en parle demain enfin samedi quoi)
T
Pov' Stelle je suis désolé d'avoir contibué à ton malheur mais c'est vrai que les croissants en vallaient la peine. Mais bon moi de ce que je me souviens j'ai jamais vu quelqu'un de sympa chez le m******r g******t.
Bref chez V****n c'est pas forcement vmoins bien, c'est juste que c'est une chaine de boulanger mais ça reste des boulangers.
Sinon c'était une bonne matiné!
Répondre
S
Pas d'accord, j'aimais bien avant le M******* G*******, tu sais à l'époque où les bonbons étaient pas cher du tout et où le JBC était bien jambon-beurre-cornichons et pas beurre-beurre-un peu de jambon qui s'y noie........Euh je comprends pas tellement ta dernière phrase ! Chez W***** c'est terrible tu veux dire !
Ouaip, j'attaque la lecture des liens lundi (avec la gestion du frangin et les aides compta ça ira mieux)...Demain soir si pas trop claquée de Metz et du boulot je commence le GP1...wait & see.....