Favola - Eros Ramazzotti & Hermann Hesse

Publié le par Stella

Article que j’ai promis à Gari il y a un bail...
 

S’il vous est arrivé d’entendre ou d’écouter la chanson d’Eros Ramazzotti, Favola, savez-vous que cette chanson s’inspire directement d’une nouvelle d’Hermann Hesse, Les Métamorphoses de Pictor – une fable d’amour ?


Hesse
(1877-1962) est un romancier et poète allemand, Prix Nobel de Littérature en 1946. Son esthétique se situe quelque part entre le romantisme allemand et le naturalisme. Ses œuvres sont en général profondément métaphoriques. Hesse s’est aussi illustré par sa lutte contre le nazisme.
Mais Hesse est surtout connu pour ses nouvelles évoquant les différentes formes et stades de l’amour, l’amour sans espoir, l’amour timide, l’amour fou et ses dérives, le binôme amour-douleur, etc.


Il dédie sa nouvelle Les Métamorphoses de Pictor (Piktor’s Verwandlungen) à Ruth, sa deuxième femme. Il dira à ce sujet :  « Une fable d’amour, comme toutes les vraies fables, représente quelque chose non pas d’inventé mais de vécu ».

 

La nouvelle est éditée dans un recueil, intitulé  Histoires d’amour, pas très cher et on en trouve d’occasion (je l’ai en french, pour les ‘voisins’ qui seraient intéressés) et c’est tellement fin, tellement beau, tellement bien écrit que je ne vais pas la retranscrire ici, juste les grandes lignes (qui se trouvent dans la chanson d’Eros de toute façon...).



*******
 



Arrivé au Paradis, Pictor vit un arbre qui était à la fois homme et femme. Puis, plus loin, il vit un autre arbre qui était à la fois soleil et lune. Tout était calme, harmonieux. Les fleurs chantaient.

 

Sur l’herbe était posé un oiseau, un oiseau dont le plumage était constitué de plumes de toutes les couleurs possibles et existantes. Il lui demanda : « Oiseau, où se trouve donc le bonheur ? »
« Le bonheur ? », répondit l’oiseau, « il est partout, partout autour de toi, dans chaque chose, sur les monts et dans les collines, dans les fleurs comme dans les cristaux ». Et, riant, il se transforma en une magnifique plante, puis en papillon, qui s’envola se transformant en une pierre rouge brillant d’un éclat incomparable.
Pictor s’empara de la pierre qui disparaissait petit à petit. Soudain, il entendit le murmure du serpent à son oreille : « La pierre te transforme en ce que tu veux ; dis-lui quel est ton souhait, vite ! »
Pictor avait toujours rêvé d’être un arbre, parce que ceux-ci lui paraissaient plein de paix, de force et de dignité.


Pictor devint arbre.


 

…Raccontano che lui si transformò in albero
E che fu per scelta sua che si fermò,
E stava lì a guardare la terra partorire fiori nuovi.
Così fu nido per conigli e colibri
Il vento gl’insegnò i sapori di resina e di miele selvatico
E pioggia lo bagnò
La mia felicità, diceva dentro se stesso
Ecco, ecco, l’ho trovata ora che
Ora che sto bene e che ho tutto il tempo per me
Non ho più bisogno di nessuno
Ecco la bellezza della vita che cos’è …


Pictor observait la terre se transformer, les animaux, les fleurs ; mais lui ne pouvait plus le faire, ce qui le rendit triste. Il comprit alors qu’il était incomplet, mais comment y rémédier ? Un jour une jeune femme se perdit et se trouva sous l’arbre-Pictor ...Celui-ci ressentit alors une étrange sensation, et entendit une voix qui lui disait : « Souviens-toi de toute ta vie passée, trouve son sens, sinon il sera trop tard et jamais tu ne découvriras le bonheur »

Capì che la felicità
Non è mai la metà di un’infinito

La jeune femme ressentait le même trouble...Elle se disait qu'elle aimerait être arbre, pour pousser à côté de celui-ci....

                                                               *******


...pour savoir la suite, il va vous falloir lire la nouvelle ;-)


Favola
figure sur l'album Tutte Storie sorti en 1993. Le livret indique d'ailleurs la référence à Hesse, et le clip partiellement animé est dans le ton de la nouvelle.


Clip
officiel

Paroles
(pour la traduction, cherchez sur le net)


Pour les fans d'Eros, il se murmure qu'il y aurait un concert gratuit ou pas cet été à Rome, probablement en juillet, dans le cadre du projet Telecomcerto...une rumeur selon laquelle il y aurait une liste et ce serait soit lui, soit les Who, soit Led Zep, soit les Pink Floyds, bref à suivre donc !

Publié dans Italia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Very well written article. I love Hermann Hesse, and every single book of his touches me deeply, though I don't know this short story, I'll have to look it up. Keep it up ^^
Répondre
S
baidie795@gmail.com
Répondre
R
Hop ! c'est la première fois que je commente ; comme toujours quand tu parles de littérature ou d'art en général, et de l'Italie ou des auteurs italiens, je trouve ça super intéressant, mais ce qui m'a le plus intrigué cette fois c'est la photo : où as-tu trouvé la photo d'un arbre dont le tronc ressemble tellement à un corps de femme en train de danser ??!! La photo est retouchée ? En tout cas je trouve ça hallucinant... j'adore
Répondre
S

merci pour les compliments ! ;-)

la photo n'est pas de moi mais je ne sais pas qui l'a prise, je l'ai reçue via une "chaîne" de mails avec un diaporama de 'développement personnel', apparemment ça viendrait du Canada ; en
tout cas, la photo n'est pas retouchée.
J'aimerais bien avoir la chance de croiser un arbre pareil...qui sait si ce n'est pas Pictor ?


O
Ah ton Eros adoré!!!!!
Je constate que lui aussi (tout comme ma Mylène) s'inspire parfois de la littérature pour nous émouvoir en chanson!!!!!
Répondre
S

très souvent, mais pas autant que pour cette chanson ; tu aimes ?


P
Je ferme ma boutique quelques temps. Prends bien soin de mes moustachus. Merci de ta fidélité.
@ bientôt
Répondre
S

bonnes vacances, profite bien !
ne t'inquiète pas, les moustachus ne bougeront pas d'un poil ;-)
bises